Quand un simple mot peut atténuer certains maux. Quand un simple « bonjour » permet d’être reconnu comme un être à part entière, traité avec un minimum de respect et de fragiliser la notion de jugement.

Pourquoi le dire aux gens que vous croisez chaque jour et qui ne vous « calculent » même pas ?
C’est ce qu’on pourrait appeler la pédagogie du respect. Essayez, vous verrez, c’est assez efficace. Forcez le regard vers la personne qui ne dit jamais « bonjour » , et lancez un léger « bonjour » au début, puis plus « franco » et vous verrez qu’au fil des semaines, cette même personne fera le premier pas avant vous.

Sachez que ce n’est pas forcément un problème d’éducation, c’est surtout un problème de jugement pour faire simple c’est : « arrache-toi d’là, t’es pas d’ma bande, casse-toi, tu pues, et marche à l’ombre ! ».

Maintenant que vous avez réussi à faire dire bonjour au plus retord, essayez de dire bonjour à celle ou celui qui en a besoin, qui croise votre chemin tous les jours, tend une main pour une petite pièce, sent la misère. Celle ou celui que vous fuyait du regard. 

Vous êtes dans le jugement vous aussi, saupoudré, en plus, de je ne sais quelles culpabilité ou peur. Dîtes lui bonjour en le/la regardant dans les yeux et vous verrez peut-être un sourire sur ce visage buriné par les saisons et l’auto-destruction.

Voilà, c’est fait, un simple mot peut atténuer certains maux, le respect, la solitude, l’honneur… Ajoutez-y un petit sourire et voilà, c’est gratuit et ça vous fera aussi du bien 🙂

À bientôt,
Loïc.

Share this Post