Le coaching est un métier de rockstar, il ne faut pas se mentir, celles et ceux qui font cela, aiment cette montée d’adrénaline provoquée par le renouveau des publics et des prestations.

Bon, ok, je pourrais faire une liste à la Prévert, mais en réalité, comme pour un concert, il faut être carré et respecter des règles avant d’intervenir, parce que le public ne vient pas pour nos beaux yeux et rarement de son plein gré. 

– Connaître son sujet, c’est le minimum
– Avoir un cadre et s’en tenir, c’est la base
– Mais surtout, faire vivre son coaching (la sophrologie est un outil parfait pour cela) et ne pas avoir le nez sur son ordi.
– Respecter son auditoire,
– Et bien sûr, avoir le sourire et rester positif.

Personnellement, étant musicien et connaissant l’expérience, j’assimile ça à un concert, le plaisir et le privilège d’offrir son temps et son art.

Comme n’importe quelle prestation devant un public, si on ne sort pas vidé et heureux d’avoir bien fait son job, c’est que nous n’avons pas tout donné. Le public le sait et le sent, il part vite en courant et ne pensent qu’aux pauses 🙂

Alors ami(e)s coachs, « Rock on ».

A bientôt
Loïc.

Catalogues de prestations pour les entreprises

Share this Post