L’importance de se préparer au lâcher-prise.

Se savoir en congés ou en week-end peut avoir un effet pervers. Le corps, en constante tension, répond parfois difficilement au break.

La veille, c’est la joie de faire une pause, voir des ami(e)s, partir en voyage… Mais dés le lendemain, le corps se relâche, et là, c’est mal de tête, fatigue aigüe, douleurs corporelles… Le corps se détend et il n’était pas prêt.

Vous avez préparé votre esprit toute la semaine à ce futur lâcher-prise. Vous vous “entrainez” inconsciemment à faire une pause. Mais ce que vous avez oublié, c’est que la machine, elle, est toujours en tension.

Alors, les veilles de week-end, de congés, n’hésitez pas à entraîner votre corps à la détente, à prendre quelques instants pour reposer la machine, assis(e) tranquille à porter votre attention sur vos muscles, vos tensions et les relâcher consciemment.

Ce relâchement corporel et psychologique, non préparé, est souvent une cause de gros problèmes de santé lors des premiers mois de la retraite tant attendue.

N’hésitez pas à faire de la Sophrologie, c’est plus facile d’être aidé par un professionnel bien sûr. Mais surtout, faite quelque chose qui vous plaît, sans contrainte, une activité qui vous permet de vous détendre pour encore plus apprécier ce break, c’est aussi important que vos fruits et légumes par jour.

A bientôt.
Loïc.

Prendre rdv en ligne.
Tél : 07 67 31 97 78

Share this Post