La sophrologie s’adresse à toutes et tous, grâce aux outils d’accompagnement qu’elle propose dans de nombreux domaines tels que : Gestion du Stress, addictions, préparation mentale des sportifs, pédagogie, accompagnement aux concours et examens, accompagnement aux épreuves de la vie (décès, perte d’emploi, divorce, oncologie)…

La Sophrologie permet à toute personne de changer son état d’esprit afin de progressivement installer une nouvelle façon de vivre, d’exister, plus positive, plus constructive.

Depuis quand existe la Sophrologie ?

La sophrologie a été créée en 1960 par le Pr Alfonso Caycedo (1932-2017), un neuropsychiatre de renom.

Le néologisme a été formé à partir de trois racines grecques :

  • SOS (paix – harmonie – sérénité)
  • PHREN (esprit – conscience – cerveau)
  • LOGOS (discours – science – étude)

“C’est une école scientifique pour laquelle j’ai proposé la devise “Ut conscientia noscatur”, qui signifie, “pour que la conscience soit connue”. (Caycedo, 2001)

Quelle différence avec l’hypnose ?

La sophrologie est la science de la conscience. L’hypnose se concentre surtout sur l’inconscient.

  • Les deux utilisent leur voix comme support d’accompagnement.
  • Les deux utilisent la modification du niveau de conscience (passage à un niveau d’attention entre veille et sommeil).
  • Mais la sophrologie permet l’autonomie grâce à ses outils (protocoles) qui peuvent être appropriés par le “sophronisant” à tout moment de sa vie quotidienne.

La plus grosse différence est que la sophrologie est beaucoup plus centré sur la personne que sur son problème en conscience (la personne qui participe à une séance est complètement consciente de son action) ce qui permet aux protocoles de sophrologie d’agir sur l’esprit, le corps et aussi les émotions.

Quelle différence entre psychologue et sophrologue ?

Le code déontologique d’un sophrologue lui interdit tout jugement et toute interprétation orale, c’est à l’aide des outils et d’une anamnèse (échange pointu avec le client) que le sophrologue crée un protocole de soin adapté à la pathologie. Tout est dans la choix du client à agir sur son soi à l’aide des outils proposés en confiance (alliance) avec le sophrologue.

Bien évidemment, un sophrologue ne proposera jamais de solution médicamenteuse, il n’en a pas le droit, ni les compétences requises à la différence du psychologue qui est dans une démarche de soins thérapeutiques.

Les deux méthodes sont complémentaires, il n’est pas rare de voir des psychologues pratiquer la sophrologie ou envoyer des clients à des sophrologue. De même que les sophrologues travaillent régulièrement avec des psychologues et peuvent, en accord avec le client, transmettre des dossiers sensibles.

Comment se déroule une séance de sophrologie ?

Après une échange, le sophrologue met en place une série de protocoles.

Je tiens à souligner qu’un sophrologue ne touche jamais son client (on m’a souvent posé la question).

Une séance type se déroule de cette façon que ce soit en individuel ou en groupe, assis ou debout (les séances couchées sont plus souvent dédiées aux enfants) :

  • Un échange préliminaire.
  • Une description de la séance.
  • La séance (installation de la détente corporelle, outils d’activation positive en conscience, retour à la présence ici et maintenant).
  • Un retour et un accueil oral des ressentis du ou des “sophronisants” (qui peuvent mettre par écrits ou dessins leurs ressentis, pour soi, c’est privé cela représente un suivi personnel de son propre parcours, de sa démarche et de son évolution).

Prendre rendez-vous
Tél. : 0767319778

Share this Page