Visio or not Visio ?

Une amie m’a envoyé un message me montrant quelques sophrologues qui proposent des séances en visio. Que des client(e)s m’appellent pour échanger, je suis et serais toujours à l’écoute, mais je refuse d’avoir des rendez-vous par écrans interposés. 

Lors d’un rendez-vous, pour ma part, il y a presque 3/4 d’heure d’écoute active. Vendre (car c’est le mot) une vraie séance de sophrologie en visio est à mon avis, irresponsable et irrespectueux.

  • La base de notre travail est avant tout de ressentir les émotions et de rebondir sur les mots qui donnent sens et guideront les échanges de celles et ceux que nous rencontrons.
  • Un(e) sophrologue ne donne jamais de conseil. « Ce qui est bon pour soi ne l’est peut-être pas pour vous ! »
  • Quand à gérer un protocole sans être dans la protection, la surveillance, alors que j’ai vu des personnes aller vomir, s’effondrer en larmes ou vaciller, il ne faut pas oublier que le corps se détend et relâche les tensions. (le risque zéro n’existe pas).

Rien de vous empêche de vivre une séance de détente ou de relaxation sur YouTube, il y en a plein de qualité et gratuites en plus, il ne faut pas se priver, mais ce n’est pas vivre une vraie séance de sophrologie.

Alors c’est vrai, le compte en banque va rester dans le rouge, peut-être que je vais être obligé de tout arrêter, mais je m’y prépare et j’aurais la conscience tranquille, celle de ne pas avoir perverti mes valeurs, d’empathie, d’écoute et d’aide.

Et demain, si je dois reprendre le chemin d’un nouveau travail, je pourrais modestement l’embellir par le savoir-être que j’ai pu développer.

Et comme je le disais sur FB ce matin :
♪♪ Le soleil vient de se lever,
encore une belle journée
ami(e)s confiné(e)s…♪♪

Bon courage,
Loïc.

Share this Post