Loïc Arnaud/ septembre 27, 2018

Bonjour, sachez, qu’il n’y a pas de magie, devenir sophrologue ne se fait pas en 3 jours, à distance ou en 1 an d’ailleurs. Certes, il existe des formations qui le proposent, mais quand on sait qu’il faut au moins un an pour commencer à acquérir une vraie détente juste à titre personnelle, alors comment ne pas douter des boites à formations qui vous proposent de changer de vie d’un claquement de doigt.

Sans vouloir faire de publicité, à titre personnel, je vous conseille l’école qui m’a formé.
Lors de cette formation en deux années, vous verrez les protocoles de sophrologie, de la psycho, de la biologie, de la physique quantique, de l’anatomie… tout en rencontrant des intervenants aussi intéressants que pertinents.

J’ai eu la chance d’avoir des formatrices/teurs qui ont côtoyé le Pr Caycedo (le créateur de la sophrologie) et qui ont travaillé avec lui à la création des protocoles. Des formatrices/teurs variés, issu(e)s de milieux différents (psy, milieu de la santé, reconversion, scientifique…) vous offrent une remarquable formation qui propose aussi l’appropriation scientifique et philosophique des protocoles, car ce n’est pas le tout d’avoir un outil, tant qu’on ne sait pas comment s’en servir, aucune utilité. Vous avez déjà essayé de planté un clou avec un tournevis, ce n’est ni simple, ni logique.

Cette école est l’institut de formation en sophrologie de Toulouse et de Bordeaux. Leur formation prépare au titre de sophrologue reconnu par l’État et certifié niveau III.
ISSO (c’est son petit acronyme) est membre de la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie (FEPS), constituée de 12 écoles défendant des valeurs communes en terme de qualité d’enseignement et de reconnaissance du métier de Sophrologue.

Alors franchissez le pas et allez les rencontrer (site Institut de sophrologie du Sud Ouest)

Share this Post